La géométrie par Monir Farmanfarmaian

Pour l’artiste iranienne Monir Shahroudy Farmanfarmaian «tout est en géométrie». C’est ce qu’un métallurgiste lui a dit un jour et qu’elle a pris au mot. Monir Farmanfarmaian a lié formes géométriques  et mathématiques pour ses créations. Tout son travail de 1974 à 2014 était exposé au mussée Guggenheim marquant un grand événement aux États-Unis. L’exposition était intitulée “Possibilité infinie” avec les premiers reliefs de bois, de plâtre et de miroir réalisés par l’artiste. On pouvait également compter sculptures et œuvres sur papier retraçant toute une démarche autour de la géométrie. En effet seul le nom de l’exposition en dit long sur sa vision de comment utiliser les mathématiques dans l’art: il n’y a pas de limite alors pourquoi en créer ?

Monir Farmanfarmaian sur Design Maroc

Monir Farmanfarmaian sur Design Maroc Monir Farmanfarmaian sur Design Maroc

L’Iran comme inspiration

Monir Farmanfarmaian est connue pour deux techniques particulières: la mosaïque miroir, et la peinture en verre inversé. La première des techniques consiste à placer des fragments de verre et de miroirs dans des motifs complexes en plâtre. La deuxième technique consiste à peindre sur des feuilles de verre et à les retourner pour les admirer. Malgré leurs différences, ces deux techniques s’inspirent de l’architecture perse et des motifs islamiques. En effet, l’artiste s’est appropriée les traditions de son pays d’origine et les a transformées pour les inscrire dans le paysage de l’art contemporain. Monir Farmanfarmaian crée une forme de passerelle entre le passé et le présent avec des œuvres kaléidoscopiques fortes de sens.

Monir Farmanfarmaian sur Design Maroc Monir Farmanfarmaian sur Design Maroc

Monir est né en 1924 dans l’ancienne ville persane de Qazvin. Pour ses études elle est partie aux États-Unis et malgré cela, l’Iran est resté avec elle. En effet, ses origines ont surpassé l’influence de New-York où elle vivait. Les bijoux, les vitraux, les miroirs… tant de scintillements que l’artiste a su retranscrire dans son travail. De surcroît c’est avec raffinement et précision que Monir Farmanfarmaian a su rendre hommage à l’Iran cher à son cœur.

Monir Farmanfarmaian sur Design Maroc   Monir Farmanfarmaian sur Design Maroc

“Mon travail est largement basé sur la géométrie, qui, comme vous le savez, commence toujours par un seul point et peut passer de là en cercle. Ou un point peut devenir trois menant à un triangle, ou quatre à un carré, cinq à un pentagone, un hexagone, un octogone, et ainsi de suite – c’est sans fin. Je me suis inspirée de la géométrie que j’ai trouvée dans les vieilles mosquées avec leur travail de tuiles, de métaux, de bois et de plâtre.” Monir Farmanfarmaian pour ArtForum.